Comment choisir son vin en adéquation avec son repas ?

Une table est composée d’un tout (repas, ustensiles, garnitures et vins) qu’il faudra mettre en harmonie pour totalement profiter des composantes. Cette condition est d’autant plus valide que pour les différents repas et les vins. Que savoir d’abord du vin ? Ensuite, comment le joindre habilement au repas ?

Connaitre les saveurs du vin

C’est la première étape pour pouvoir bien choisir son vin en adéquation de ses repas. Les gourmets, pour en voir plus, essaient de parcourir les vignobles pour connaitre chaque particularité du vin. Cependant, ce n’est pas donné à tout le monde, surtout ceux qui n’ont pas d’expériences ou qui n’ont pas un bon palais. Néanmoins, il n’est pas dit de se mettre à la place d’un expert ou d’un sommelier, mais un minimum de connaissances comme les endroits où les cépages ont vu le jour. Ensuite, il faudra découvrir les différentes méthodes de fabrications ou d’extraction, car ils sont déterminants dans le processus d’attribution de la saveur. La dernière étape est la mise en fût, ce qui est souvent propre à chaque vignoble et aussi leur marque de fabrique. En connaissant tout cela, il sera facile de reconnaître un vin et de savoir quel goût il a et ainsi penser à la prochaine étape.

Associer le vin au plat

Tout comme, il n’est pas demandé d’être un expert en vin, ici aussi, il n’est pas suggéré d’être un fin gourmet pour être capable d’assurer l’association. Cependant, il est d’une logique de savoirs que les vins provenant d’une telle région sont très facilement juxtaposables aux mets traditionnels faits dans cette zone. La logique est encore plus frappante, lorsque celui qui veut associer les deux éléments se rend compte que les plats et vins traditionnels sont des succès gastronomiques dans le milieu. Pourtant, ce n’est pas uniquement le seul critère qui participe à la sélection du bon jumelage de ces deux éléments. Il faut ainsi savoir que certains vins rouges se servent le plus souvent à un moment donné du repas et son compère blanc est un peu différent. Ainsi ce n’est pas uniquement la saveur qui compte, mais aussi la tradition ancestrale, mais en définitive, seule l’expérience des associations fera se décider celui qui se met à table.