Quels sont les risques d’une opération de la prostate ?

Plusieurs organes interviennent dans la sécrétion de certaines substances de notre organisme. Ces organes sécréteurs sont des glandes. L’une d’elles en partie responsable de la sécrétion du liquide séminal, liquide indispensable dans la reproduction humaine est la prostate. Quand un dysfonctionnement se produit à son niveau, il faut une prostatectomie ou ablation de la prostate. Cet article informe sur ce qu’elle représente et ses risques.

Qu’entend-on par ablation de la prostate

La prostate est une glande interne de l’appareil génital masculin qui enveloppe l’urètre. Elle est située sous la vessie, mais devant le rectum et derrière la symphyse pubienne. Cette glande sécrète un des éléments du sperme. Son ablation s’effectue en cas de cancer avancé et implique l’intervention d’un chirurgien ou d’un oncologue urologue.

L’ablation de la prostate est encore appelée une prostatectomie. C’est une intervention chirurgicale qui consiste à retirer la prostate du souffrant. Les ampoules différentielles et cavités séminales sont aussi enlevées. Selon l’évolution du cancer ainsi que l’état de santé du patient, l’opération se fait en utilisant des techniques chirurgicales appropriées à cet effet.

Types de techniques chirurgicales d’une prostatectomie

En raison du type de tumeur et de cystotomie effectuée par l’oncologue urologue, différentes techniques chirurgicales sont pratiquées. Il peut s’agir d’une :
• Ablation du cancer par voie cœlioscopique avec assistance d’un robot ;
• Ablation du cancer par voie rétro pubienne, technique permettant de bien voir les cavités séminales et la prostate. C’est l’une des techniques les plus plébiscitées.
• Ablation par voie périnéale, technique utilisée généralement pour les personnes obèses.

Effets secondaires d’une ablation de la prostate

Toute opération chirurgicale quelle qu’elle soit ne va pas sans danger ou risque pour le patient. Ainsi la prostatectomie peut avoir également des effets secondaires sur l’état de santé du patient. Ces effets peuvent être perçus à travers un hématome : accumulation du sang dans les tissus. Les autres effets les plus connus sont les infections, les troubles sexuels et surtout l’incontinence urinaire.